L’erreur 53 en quoi consiste-t-elle ?

Il s’agit du nouveau protocole de sécurité d’Apple agissant seulement sur l’iPhone 6, l’iPhone 6 Plus, l’iPhone 6S et l’iPhone 6S Plus. Cette iOS a pour but selon les dires de la firme de Cupertino de « protéger les utilisateurs ». Le système d’exploitation inspecte et contrôle l’authenticité du capteur Touch ID qui « garantit la sécurité de votre appareil et des fonctionnalités iOS associées » à vos empreintes digitales (notamment utilisées pour Apple Pay).

Lors de la vérification, si le système d’exploitation découvre un élément non-homologué (comme une pièce détachée de remplacement), cela déclenche la procédure « d’autodestruction » Erreur 53. Il faut savoir que la procédure est irréversible et une fois activée, l’iPhone ne sera plus utilisable et la garantie Apple annulée.

Pourquoi cette protection se déclenche-t-elle ?

Après avoir effectué la dernière mise à jour, si l’utilisateur décide de réparer lui-même ou de passer par un réparateur non-agréé pour remplacer le bouton home de son iPhone 6/ 6 Plus, le téléphone se bloque violemment, affichant « ERREUR 53 » et toutes les données sont  perdues et irrécupérables. Voilà ce qui est arrivé à des millions de possesseurs d’iPhone 6 / iPhone 6 Plus sans jamais avoir été averti auparavant par la marque Apple.

Le bouton central est muni d’un capteur d’empreintes digitales, communément appelé par la marque le Touch ID. En remplaçant le bouton home original par un bouton non-officiel, on crée un conflit dans le système d’exploitation Apple qui considère cette pièce détachée de remplacement comme un intrus présentant un risque.

En effet, si le détenteur d’iPhone met à jour ou procède à une restauration de son téléphone après cette réparation non-agréée, le système d’exploitation entamera un contrôle du matériel et s’apercevra que la pièce de remplacement n’est pas homologuée, activant ainsi le protocole de sécurité.

Pourquoi cela n’affecte pas les iPhone 5S/ iPhone 5 et iPhone 5C ?

D’après nos techniciens avertis, le bouton home et  par conséquent le module Touch ID dans l’iPhone de cinquième génération est connecté au dock de charge alors que pour les téléphones de sixième génération ils seraient reliés directement à la carte mère, donnant à Apple un contrôle total sur nos appareils.

La fin de la réparation de l’iPhone ? Non !

Notre équipe d’experts tiens à signaler que cette Erreur 53 s’active SI ET SEULEMENT SI la nappe Touch ID est endommagée ou remplacée par une nouvelle non-homologuée. Afin de vous accompagner au mieux dans vos réparations et vous éviter de casser cette connectique, nous avons mis à votre disposition des tutoriels photo et des guides vidéo de chaque réparation, réalisés par un professionnel de la réparation.

Les précautions à prendre

Lorsque l’on répare son écran d’iPhone 6/ iPhone 6Plus/ iPhone 6S ou iPhone 6S Plus, il faut faire très attention en déconnectant la nappe du bouton home. Il faut notamment décoller avec précaution la nappe rallonge de cette composante pour ne pas l’endommager. Une fois cassé, le bouton home ne sera pas récupérable et il sera donc impératif de passer par un centre de réparation Apple.

J’ai déjà réparé ou fais réparer mon iPhone et je suis dans le doute, que faire ?

Tout d’abord, nous tenons à vous préciser que cet incident Erreur 53 n’intervient qu’à partir de l’iPhone de sixième génération (depuis l’iPhone 6).

> Si vous avez déjà effectué la mise à jour de l’iOS 9 et que la Touch ID fonctionne toujours : tout va bien, votre iPhone est donc doté de la nappe d’origine.

> Si vous n’avez toujours pas réalisé cette nouvelle mise à jour, dans le doute nous vous conseillons vivement de ne plus accepter les nouvelles iOS.

Notre avis sur la suite des événements

Selon nos experts, il y a deux possibilités :

–          La pression des organismes gouvernementaux et des associations obligera Apple à revenir sur cette procédure abusive.

–          Apple campe sur ses positions et ne change rien comme il le fait déjà pour les câbles lightning. En effet, en 2009 déjà,  Apple a signé avec la Commission Européenne un protocole d’accord qui engageait ses signataires à utiliser le micro-USB, Cupertino n’en a rien fait !

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *